Dédicace à Cora Boussy St-Antoine (91)

Le 10 décembre 2016

Toujours heureuse de revenir dans ce magasin

Je suis heureuse de revoir Sébastien et Vanessa, à eux deux ils forment une équipe super pro ; tous les samedis ils reçoivent un auteur, tous sont contents et reviennent toujours avec plaisir. A Boussy, on vend ! Le public y est sympathique, intéressé, même pressé il est souriant, rares sont les clients qui ne répondent pas au bonjour. C’est la 4ème fois que je vais dans ce magasin, encore une fois j’y ai passé un moment merveilleux.

Il n’est pas tout à fait 11 h quand je m’installe, et déjà une requête part avec Trianka, 15 ans. Elle est suivie de près par Marc qui prend le duo GdR GdV pour sa sœur Odile. Un autre duo part juste après avec William, pour sa femme Sandrine.

Le magasin a fait une super comm sur son site, ma visite était annoncée, les livres présentés, au point que certaines personnes qui venaient le faisaient en ayant fait leur choix avant ; Plusieurs personnes sont venues grâce à la publicité, un grand merci donc à l’équipe qui sait mettre en avant les dédicaces de ses auteurs invités ; c’est encore grâce à cela que j’ai eu le bonheur de revoir une ancienne collègue, de qui je n’avais pourtant pas de nouvelles depuis que j’ai quitté mon CDD chez Myria en février dernier. Elle habite à Yerres et a reçu un mail annonçant ma venue… Cora fait vraiment bien les choses. Sylvie en a profité pour prendre un Grain de Riz.

Peu après son départ, c’est la visite de Helder que je reçois ; Helder, rencontré dans ce même Cora lors de ma première dédi en février 2014, et qui était venu au salon organisé par le magasin en mai 2014, il avait acheté à tous les auteurs ; je pensais qu’il avait déjà tous mes livres mais non, il est donc reparti avec la requête ; j’ai eu le plaisir de faire la connaissance de sa charmante épouse, Paula.

Pendant que nous discutions, j’aperçois soudain Alain et Isabelle, rencontrés au salon de St-Valery sur Somme début novembre, et déjà revenus me voir à Auchan Meaux samedi dernier. Bonheur immense, je suis très émue, ils ont fait 2 heures de route exprès pour moi ; Après m’avoir pris 2 requêtes à St-Valery, puis le GdR et les Regards à Meaux, ils me prennent le GdV et encore une requête. Alain et Isabelle je vous aime, merci pour toute cette confiance. Cette fois, je n’ai pas oublié de faire des photos.

Ce n’est pas fini, nous formons un beau petit groupe quand un couple s’arrête devant moi et me dit que nous nous connaissons indirectement ; je devine instantanément, ce sont les parents de ma collègue, ils habitent à côté et avaient dit à leur fille qu’ils passeraient me voir ; ils adoptent une requête et un GdR.

Avec toutes ces visites et nouvelles connaissances, il est 15 h quand je vais déjeuner, mais vraiment pas vu le temps passer, et pas faim non plus d’ailleurs, je me nourrissais du bonheur de voir mes livres partir les uns après les autres à une allure magique et étourdissante.

Cora m’a remis un bon de 10 euros pour mon déj, je me suis servie au rayon traiteur et suis montée sur leur mezzanine qui surplombe le magasin. C’est joli, mais je ne m’attarde pas, je redescends vers 15h40.

L’après-midi est plus calme, mais du calme comme ça j’en veux bien à chaque dédicace : le rythme des signatures est quand même soutenu, s’il s’est passé trois quarts d’heure sans vente, c’est un maximum ; de plus les ventes uniques étaient minoritaires, j’ai fait plusieurs lots de deux et deux lots de trois.

Ma vente la plus touchante a été une requête à Maoulida : il ne lit pas bien, il déchiffrait les mots difficilement mais veut se perfectionner ; je lui ai dit que des enfants le lisent, donc il pourrait. Puis j’ai cessé d’argumenter, ne voulant pas insister ; je ne le sentais pas forcément décidé, je ne voulais pas risquer que le livre finisse abandonné dans un coin du magasin. Puis tout à coup il m’a regardé avec un grand sourire et m’a dit « je le valide celui-là » en me le tendant. Je n’ai jamais écrit une dédicace en m’appliquant autant, d’une belle écriture, pour être sûre qu’il me déchiffre…

En conclusion de mon compte-rendu de Meaux, je disais que promis je dépasserai 15 à Boussy… Promesse tenue, bien plus encore.

18 H 30, il me reste deux livres sur la table.

Plus rien de prévu d’ici la fin de l’année, je finis donc sur un bon score et une satisfaction totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *